Bilan des Kdramas 2014 (2/4): Les valeurs sûres

kbilan3

Je poursuis ce bilan 2014 des Kdramas avec 6 dramas que j’ai adorés en 2014. Leur registre est assez varié; ils m’ont fait éclater de rire, ils m’ont fait fondre en larmes ou ils m’ont fait réfléchir.Mais ils ont un point commun: je peux te les conseiller sans hésitation parce qu’ils méritent vraiment le détour!

J’en profite pour indiquer que je n’inclus pas dans cet article mon Top 3 de l’année, ça sera pour la partie suivante. De même, je n’inclus pas les dramas que j’ai mis en pause et que je compte reprendre un jour, même ceux qui mériteraient probablement leur place parmi ces valeurs sûres. Tu ne trouveras donc pas mentionnés ici It’s Okay It’s Love, Spring Days of my Life ou encore Bad Guys. Ce n’est pas que je les aime pas, c’est juste que je ne veux pas te recommander des dramas que je n’ai pas encore finis.

Enfin, assez parlé des dramas que je ne présenterai pas, voilà sans plus attendre les 6 dramas que j’ai décidé de te présenter aujourd’hui!


Cheongdamdong Scandal

cscandal

De quoi ça parle?  Eun Hyun Soo (Choi Jung Yoon) mène une vie idéale. Fille d’une mère pauvre, elle a épousé le fils aîné d’une famille de chaebols. Elle est toujours folle amoureuse de son mari, qui est toujours fou amoureux d’elle. Et chose extrêmement rare dans un kdrama, elle a également une relation très complice avec sa belle-mère, qui la considère comme sa propre fille. Hyun Soo a le sentiment de vivre un rêve et d’être une vraie cendrillon! Seulement, si tout semble trop beau pour être vrai, c’est qu’il y a probablement anguille sous roche….

Cheongdamdong Scandal est un daily drama, qui comporte 119 épisodes. A ce jour, il n’est malheureusement pas encore sous-titré, en français ou en anglais. Mais je peux quand même le conseiller à toute personne ayant une connaissance rudimentaire du coréen. Tu regardes raw les derniers épisodes de ton crack drama parce que tu ne veux pas attendre les sous-titres, et tu comprends ce qui se passe? Alors tu comprendras ce qui se passe dans Cheongdamdong Scandal, on est pas dans un drama médical ou judiciaire avec du vocabulaire compliqué.

De manière générale, il faut le reconnaître, les dailies ne volent pas très haut en Corée. Si tu en commences 10, tu en trouveras probablement 5 mauvais dès les premiers épisodes. Et sur les 5 restants, 4 partiront en cacahuète plus ou moins rapidement. Mais il en restera un, un que tu adoreras. Un qui sera suffisamment bon pour que tu te dises : »Cela valait le coup de commencer les 10, rien que pour la découverte de celui-là! ». L’an dernier, ce drama c’était Ugly Alert pour moi, cette année, c’est Cheongdamdong Scandal!

Il est difficile de parler de ce drama plus en profondeur sans le spoiler. Et Cheongdamdong Scandal est le genre de dramas qu’il ne faut absolument pas spoiler! Parce qu’une de ses grandes forces, c’est son scénario, qui est très difficile, souvent impossible à anticiper. Pour l’avoir regardé live durant sa diffusion, je peux te garantir qu’il est hautement addictif. Après chaque épisode, tu réfléchis et essaies de théoriser sur ce qui va se produire dans le suivant.

cinderella

A votre avis, dans le conte, qui haïssait Cendrillon le plus?

L’héroïne de ce drama, Hyun Soo, fait plaisir à voir. Déjà, elle est suffisamment perceptive pour se rendre compte que quelque chose cloche dans sa vie. Et elle mène l’enquête pour savoir ce dont il s’agit. Ensuite, les évènements de ce drama ne sont pas toujours une partie de plaisir pour elle. Mais là où d’autres héroïnes auraient passé leur temps à pleurer et encaisser tout ce qu’on leur envoie dans la tronche, Hyun Soo ne se laisse pas faire, et renvoie les coups.

Il m’est également difficile d’aborder le reste des personnages et leur personnalité sans spoiler les évènements du drama. Je vais juste signaler que deux personnages m’ont faire une forte impression: Kang Bok Hee, la belle-mère de l’héroïne, et Lee Jae Ni, sa belle-soeur (en haut à gauche sur le poster). Deux personnages dont j’ai énormément apprécié la personnalité et la trajectoire dans ce drama.

 


Mama

mama

De quoi ça parle? Han Seung Hee (Song Yoon Ah) est une artiste coréenne qui a émigré au Canada où elle élève seule son fils Geu Roo. Elle est aussi malade; elle est diagnostiquée comme étant en phase terminale d’un cancer. Ne voulant pas laisser son fils seul au monde quand elle meurt, Han Seung Hee décide de retourner en Corée pour le confier à son père Moon Tae Joo (Jung Joon Ho). Un père qui ignore encore l’existence de l’enfant et qui a depuis fondé une famille avec Seo Ji Eun (Moon Jung Hee).

Tu t’en doutes probablement au vu du synopsis, mais ça ne me coûte rien de le préciser: Mama n’est pas un drama particulièrement joyeux. Si tu ne pleures pas en regardant certains passages de ce drama, c’est que tu es vraiment sans-cœur, ou alors beaucoup trop déshydraté.

Cela dit, Mama n’est pas non plus un drama déprimant. Ce n’est pas l’histoire d’une femme mourante qui se lamente. C’est l’histoire d’une femme mourante qui utilise ses derniers mois pour s’assurer que quand elle mourra, son fils aura une famille aimante autour de lui.

Alors au début, le plan de Han Seung Hee est relativement simple: prévenir Moon Tae Joo, le père de son fils de l’existence de ce fils, et lui en confier la garde à lui et à sa femme Seo Ji Eun. Moon Tae Joo a une bonne carrière, il est un bon mari et un bon père. Et Seo Ji Eun est une mère et une femme modèle, qui ne sera probablement pas ravie d’apprendre que son mari a eu un fils avant de la rencontrer, mais qui finira bien par l’accepter. Sauf que quand Han Seung Hee gratte un peu derrière les apparences,  elle se rend compte que la famille à laquelle elle voulait confier son fils n’est pas aussi parfaite que prévue. Elle va donc être obligée de s’insérer dans la vie de cette famille et essayer de la « réparer », pour être sûre de laisser son fils entre de bonnes mains.

mamaotp

Han Seung Hee / Seo Ji Eun: le véritable OTP de ce drama!

Si j’ai un reproche à faire à Mama, c’est que le drama s’est parfois un peu éparpillé, nous donnant des scènes de luttes au sein de l’entreprise de Tae Joo (zzzzzz…), ou nous faisant suivre des personnages secondaires sans intérêt, alors que j’aurais voulu plus de scènes avec les personnages principaux.

Les personnages principaux masculins sont un peu en retrait dans Mama: ça m’étonnerait que Moon Tae Joo, le père, ait beaucoup de fans. Et l’eye candy de service, Koo Ji Sub (joué par Hong Jong Hyun) ne fait pas franchement avancer l’histoire.

Mama, comme son nom l’indique, c’est d’abord une histoire de mères. Pour moi, le trio qui a fait ce drama était clairement Han Seung Hee (la mère mourante), Han Geu Roo (le fils) et Seo Ji Eun (la femme de Tae Joo, et future mère de Geu Roo). Leurs scènes étaient la meilleure partie du drama.

Han Seung Hee et Seo Ji Eun ont une relation particulièrement intéressante. Elle développent une réelle amitié, malgré les circonstances de leur rencontre, et elles prennent soin l’une de l’autre. Han Seung Hee change Seo Ji Eun et fait d’elle une meilleure personne et une femme plus forte, et Seo Ji Eun change Han Seung Hee et fait d’elle une meilleure mère. Les deux personnages sont mis en valeur par leurs interprètes, Song Yoon Ah et Moon Jung Hee, qui livrent ici des performances fortes et émouvantes.

 


Marriage Not Dating

marriagenotdating

De quoi ça parle? Gong Ki Tae (Yun Woo Jin) est un chirurgien plastique qui refuse de se marier, malgré la pression exercée par sa famille. Pour persuader cette famille de le laisser tranquille, il décide de leur présenter la pire petite-amie possible: Joo Jang Mi (Han Groo), avec qui il fait semblant de vouloir se marier.

Une pure romcom, et le drama le plus drôle de l’année! Aucun kdrama ne m’a autant fait rire que Marriage Not Dating en 2014. Certaines scènes sont juste exceptionnelles: quand Jang Mi rencontre la famille de Ki Tae pour la première fois, quand les deux familles se rencontrent, Jang Mi et Nemo, ou bien le « coup de vent ».

meeting

Une première rencontre magique avec les parents de Ki Tae…

Marriage Not Dating se base entièrement sur son couple principal, Jang Mi et Ki Tae, joués par Han Groo et Yun Woo Jin. Joo Jang Mi est une fille totalement folle, débordant d’énergie et de bonne humeur. Elle est assez régulièrement saoule pendant le drama, ce qui ne veut pas dire qu’elle se comporte normalement le reste du temps. Ki Tae de son côté est un gars beaucoup plus posé, ou tout du moins c’est ce qu’on pense, jusqu’à ce qu’on découvre certaines de ses idées, qui sont au moins aussi timbrées que celles de Jang Mi. Ensemble, ils ont une très bonne alchimie, que ce soit dans le registre comique ou le registre romantique. Le drama mise tout sur ces deux là, et c’est un pari réussi!

A côté de ces deux là, il y a des personnages intéressants, et d’autres beaucoup moins. Les parents, et en particulier la mère de Ki Tae, appartiennent à la première catégorie. Les deux Second Leads à la seconde; Woo Jin de 2AM est en mode plante verte: il est là pour faire joli, il sourit de temps en temps et on ne lui en demande pas plus.

Comme des nombreuses romcoms coréennes, le drama devient un peu moins comique et un peu plus dramatique sur la fin, quand la romance prend le dessus. Mais il garde toujours l’esprit un peu fou des premiers épisodes, et il est toujours agréable à regarder: on continue à rire jusqu’au dernier épisode.

 


Miss Korea

misskorea

De quoi ça parle? L’hitoire se déroule en 1997. Kim Hyung Joon (Lee Sun Kyun) est le président d’une petite entreprise de produits de beauté qui vient de développer un produit révolutionnaire, mais qui risque la faillite. Dos au mur, il formule un plan: faire de son premier amour Oh Ji Young (Lee Yoon Hee) la nouvelle Miss Korea et utiliser la publicité pour sauver son entreprise.

Je dois l’avouer, j’ai failli passer à côté de Miss Korea. Je l’avais commencé lors de sa diffusion et j’avais regardé les deux premiers épisodes. Mais honnêtement, ça ne me branchait pas plus que ça alors je l’avais arrêté. Et puis à la fin de l’année, je regardais un épisode de Cheongdamdong Scandal quand je suis tombé sous le charme de cette chanson. Quand j’ai découvert qu’elle venait à la base de l’OST de Miss Korea,  ça m’a donné envie d’écouter le reste de l’OST. Et c’est cet OST qui m’a persuadé de donner une seconde chance au drama.

Miss Korea, ce n’est pas un drama qui commence de manière spectaculaire, qui t’en envoie plein les yeux dès le départ. C’est un drama qui prend son temps, qui introduit ses personnages et t’en révèle un peu plus sur eux épisode après épisode. Tu ne tombes pas nécessairement sous leur charme tout de suite, mais au fur et à mesure du drama, tu apprends à les connaître, à les aimer. Et au bout d’un moment, tu t’aperçois que tu est tombé amoureux d’eux et du drama.

makeyoumisskorea

Je vais faire de toi une Miss Korea!

Il s’agit de personnages vrais, avec leurs qualités et leurs défauts. Pas de personnages clichés ici, juste des gens qui ont chacun leurs difficultés et qui font tout pour les résoudre.

Les femmes de ce drama sont en particulier mises en valeur. On pourrait penser qu’un drama sur l’univers des Miss ne montrerait pas ses personnages féminins sous leur meilleur jour. Mais c’est tout le contraire! Notre héroïne Oh Ji Young est la star de ce drama, et elle ne correspond en rien à l’image traditionnellement véhiculée par les participantes de ces concours. On peut également noter de très beaux seconds rôles féminins: Ma Ae Ri, la faiseuse de reines, Go Hwa Jung, la scientifique, ou Kim Jae Hee, la rivale. Elles sont toutes des femmes fortes, loin des rôles que les kdramas réservent généralement à la gent féminine.

Et si les personnages sont le principal atout de ce drama, l’ambiance en est probablement le second. Miss Korea se déroule en 1997, et la réalisation nous plonge dans l’ambiance de cette époque., à travers les pistes musicales notamment. Ces pistes complètent l’OST, dont j’ai parlé plus haut, et qui comporte certaines des plus belles chansons de l’année.

 


My Love From Another Star

mlfas

De quoi ça parle? Do Min Joon (Kim Soo Hyun) est la version coréenne de Superman: un alien arrivé en soucoupe volante avec supervision, superforce, supervitesse, et même sa propre kryptonite. Son destin se retrouve lié à celui de Chun Song Yi (Jun Ji Hyun), la plus célèbre des actrices coréennes.

My Love From Another Star (aka You Who Came From The Stars) était sans aucun doute le drama le plus attendu de 2014. Et comment pouvait-il en être autrement? Le couple principal est joué par le duo Jun Ji Hyun/Kim Soo Hyun, réuni après le succès de The Thieves en 2013. Il s’agit de la collaboration d’une mégastar de retour sur le petit écran, et d’un des acteurs les plus populaires et talentueux de sa génération. Et derrière eux, Park Ji Eun au scénario, à qui on doit les hits Queen of Housewives, Queen of Reversals et Unexpected You, et Jang Tae Yoo à la réalisation, à qui on doit les magnifiques Painter of the Wind et Tree with Deep Roots. Bref que du bon…

Seulement une équipe de rêve ne se traduit pas toujours par un bon drama. Je me suis tapé les 20 heures de Heirs, alors je sais de quoi je parle…. C’est donc avec grand soulagement que je peux te dire que My Love From Another Star remplit toutes les espérances qu’on avait pour lui!

shoes

Alors, on a un petit fetish pour mes chaussures?

Il est porté par une Jun Ji Hyun phénoménale, qui joue une Chun Song Yi extrêmement attachante. L’énergie qu’elle insère dans ce personnage, c’est impressionnant! Chun Song Yi est hilarante, pleine de culot, mais elle a aussi des moments de vulnérabilité qui sont particulièrement bien interprétés par l’actrice. Un vrai régal!

J’ai préparé toute une liste d’arguments pour te convaincre de regarder ce drama, mais soyons honnêtes: si tu n’es pas un néophyte des kdramas, tu l’as probablement déjà vu. Et si tu ne l’as pas déjà vu, il te suffit de faire confiance à tous les dramaphiles (dramavores? dramateurs?) qui l’ont déjà vu et adoré. Comme ça moi de mon côté, je vais pouvoir soigner ma flemmingite aiguë et garder mes forces pour te présenter des dramas un peu moins populaires.

 


Yoona’s Street

yoonasstreet

De quoi ça parle? Kang Yoo Na (Kim Ok Bin) est une pickpocket talentueuse, qui fait la rencontre de Kim Chang Man (Lee Hee Joon), un jeune homme au grand coeur qui veut aider les gens autour de lui. Chang Man emménage dans la même pension que Yoo Na, il essaie de la convaincre de laisser sa vie de pickpocket derrière elle. Yoo Na’s Street est un slice-of-life, qui raconte la vie de Yoo Na, de Chang Man, et des gens autour d’eux, en particulier les autres habitants de la pension.

Yoona’s Street n’est pas un drama « classique ». Son rythme est nettement moins soutenu que d’autres kdramas, Yoona’s Street prend son temps pour nous raconter la vie de ses personnages. Il s’agit d’une fresque d’une certaine partie de la société coréenne, qu’on ne voit pas souvent à l’écran.

soju

Une héroïne qui n’a pas froid aux yeux!

Yoo Na et Chang Man sont les deux personnages principaux, et leurs parcours sont mis en valeur à travers les 50 épisodes du drama. L’axe principal du drama est la relation entre ces deux-là, et les efforts de Chang Man pour réformer Yoo Na et la faire quitter sa vie de pickpocket.

Mais Yoona’s Street c’est beaucoup plus que le couple principal! C’est avant tout un drama avec un grand cast, et des acteurs et des actrices qui ont l’occasion de se mettre en valeur chacun leur tour. Le drama nous présente beaucoup de personnages hauts en couleur, des habitants de la pension aux collègues pickpockets de Yoo Na en passant par un ancien flic devenu gérant de karaoké. A travers leurs histoires personnelles et les difficultés auxquelles ils ont face, le drama soulève de nombreux points qui font réfléchir sur la société. Les 50 épisodes sont aussi l’occasion de nous montrer de vraies évolutions chez ces personnages, effectuées de manière progressive, et extrêmement satisfaisantes parce qu’elles sont bien amenées et crédibles.

Si tu as envie de voir un drama un peu différent des autres, si tu as aimé Misaeng par exemple, teste Yoona’s Street, il en vaut le coup!

 


Voilà qui conclut cette deuxième partie, qui présentait 6 dramas de 2014 à voir absolument…

kbilan4

A bientôt pour le Top 3 des Kdramas de 2014!

2 réflexions sur “Bilan des Kdramas 2014 (2/4): Les valeurs sûres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s